Consignes postopératoire


w  Mobilisation :

Marcher le plus tôt possible, au minimum 30 mn par jour (peut-être divisé en temps de courtes périodes si nécessaire)

Eviter les mouvements brusques et les pivotements du corps

Ne pas porter de charge lourde pendant 1 mois (ex. : maximum 1 pack d’eau 1,5l x 6)

Ne rien porter au-dessus de sa tête

Eviter la pression axiale : ne rien porter sur les épaules et le dos, ne pas sauter

 

w  Douleur :

Elle va diminuer en post-opératoire.

Une douleur au niveau du site opératoire, des fourmillements, des engourdissements ou de légères décharges électriques peuvent survenir

Respecter les doses et la durée du traitement antidouleur prescrites

 

w  Troubles digestifs : la constipation est fréquente du fait de la chirurgie et de la prise du traitement antalgique

Pour faciliter la reprise du transit :

-        Boire 1 litre d’eau par jour

-        Manger des aliments riches en fibres

 

w  Déplacements :

Ne pas conduire pendant au moins 2 semaines

Mettre le siège en position confortable

150 km maximum avec des pauses toutes les 30 à 45 mn

 

w  Tabac : il a des effets néfastes sur la chirurgie

 

w  Hygiène :

Douche possible si présence d’un pansement imperméable ou opsite

Pas de bain pendant 4 semaines lié au risques de macération –> A réévaluer avec l’infirmière libérale selon l’avancée de la cicatrisation

 

w  Kinésithérapie : à débuter 6 semaines après la chirurgie selon les consignes de votre chirurgien


w  Activité sportive et sexuelle :

Interdiction de pratique sportive au moins pendant 6 semaines – Attendre l’autorisation du chirurgien

Activité sexuelle déconseillée pendant 2 semaines puis rôle passif

 

w  Arrêt de travail : 4 à 8 semaines selon l’intervention

 

 

Quand faut-il appeler le chirurgien ?

En cas :

w  de température – de sueurs nocturnes

w  signes d’infections de la cicatrice, écoulements de pus ou de liquides au niveau de la cicatrice

w  de douleur identique ou supérieure à celle précédent l’intervention

w  de perte de sensation péri-anale

w  d’incontinence urinaire / anale non connue avant l’intervention

w  de troubles de la marche et de l’équilibre

 

En cas de doute, n’hésitez pas à demander conseil à votre chirurgien

© Dr Alex Kunsky 2014                                                secretariat.docteur.kunsky@gmail.com                                                 Polyclinique du Maine